Méthodes d'examen des femmes

Méthodes d'examen des femmes

Le trouble de la fertilité chez une femme peut être causé par de nombreux facteurs, tels que l’endométriose, un trouble génétique, des adhérences sur les trompes de Fallope dues à une inflammation, ou une réaction immunitaire durant laquelle le corps de la femme produit des anticorps contre le sperme de son partenaire.

En outre, à partir de 35 ans, on observe une réduction significative de la production d’ovocytes, et après 40 ans, la capacité d’une femme à concevoir un enfant est très limitée. Ce trouble de la maturation des ovocytes, lié à l’âge, est l’une des causes les plus fréquentes de l’infertilité féminine. Lors de l’examen, nous diagnostiquerons la cause de votre infertilité et proposerons le traitement le plus approprié.

ÉCHOGRAPHIE PELVIENNE

Cet examen de base permet de détecter la perméabilité ou l’imperméabilité des trompes de Fallope et montre la forme de la cavité utérine. Il s’agit d’une échographie de l’utérus et des ovaires en fonction de la phase du cycle menstruel, suivie d’un examen gynécologique par palpation. L’examen évalue la taille et la forme de l’utérus, la présence de nodules musculaires (fibromes), la taille et la qualité de la muqueuse utérine. Il indique également l’état des ovaires, la croissance des follicules et la présence de kystes ou d’endométriose.

EXAMEN HORMONAL

Cet examen nous informe sur l’état des ovaires et leur capacité à produire des ovocytes mûrs et indique les réponses possibles aux médicaments stimulants. Il s’agit d’une prise de sang entre le 1er et le 3e jour de la menstruation. Les niveaux de l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et de l’hormone lutéinisante (LH) sont examinés. Le niveau de l’hormone anti-müllérienne (AMH), qui fournit des informations sur la réserve d’ovocytes, peut également être déterminé. La détermination des taux de prolactine (PRL) et d’hormones thyroïdiennes /TSH, fT4/ fait partie intégrante de l’examen hormonal.

EXAMEN GÉNÉTIQUE

Il s’agit d’un test chromosomique qui donne des informations sur le patrimoine génétique des partenaires. Le caryotype (nombre de chromosomes) est réalisé chez les femmes après des fausses couches répétés ou en cas d’échecs répétés du traitement par FIV. Il est également conseillé de réaliser cet examen chez les couples dont les embryons ne se développent pas normalement.

EXAMEN IMMUNOLOGIQUE

L’examen immunologique détecte la présence d’anticorps dirigés contre les spermatozoïdes, les ovocytes et les embryons et d’anticorps antiphospholipides. Le test immunologique est important pour les couples où la patiente a subi plusieurs transferts d’embryons de très haute qualité et où le traitement, malgré de très bonnes conditions, n’a toujours pas abouti. La patiente ayant subi des traitements par la méthode IUI menant aux échecs répétés devrait également faire cet examen, lorsque le spermogramme du partenaire est en norme. Les anticorps dirigés contre le sperme, le trophoblaste (placenta) et l’enveloppe de l’embryon (zone pellucide) sont examinés. Dans les cas indiqués, un test d’immunité cellulaire (cellules NK) est effectué.
Formulaire

Consultez un Médecin

Jsme soukromá brněnská klinika reprodukční medicíny a do našeho týmu hledáme kolegyni na pozici IVF koordinátorky pro maďarsky hovořící klienty.

Náplň práce

Požadavky

Nabízíme

V případě zájmu nám zašlete svůj životopis na info@reprogenesis.cz

Zasláním svého CV souhlasíte s tím, aby Vámi poskytnuté osobní údaje byly zpracovány a použity v souladu s obecným nařízením Evropského parlamentu a Rady (EU) 2016/679 o ochraně osobních údajů („GDPR“) pro účely personalistiky společnosti ReproGenesis a. s.., a to na dobu neurčitou (tj. do odvolání).